L'immunologie par les Prix Nobel

L'histoire de l'immunologie est jalonnée de découvertes récompensées par le prestigieux PRIX NOBEL de médecine et de physiologie. A tel point que de multiples aspects de l'immunologie peuvent être abordés sous l'angle de la personnalité et des travaux des lauréats de ce Prix.
En cliquant sur les liens ci-dessous, vous pourrez découvrir qui étaient (sont) les Prix Nobel d'Immunologie et pourquoi ils ont eu leur prix!

Emile von Behring
- Emile von Behring  a eu le Prix Nobel en 1901 pour sa découverte des "antitoxines", des molécules du sang qui empêchent l'action des toxines produites par des bactéries comme la toxine tétanique ou la toxine diphtérique. Il est en quelque sorte l'inventeur de la sérothérapie, une méthode thérapeutique qui consiste à injecter au patient des anticorps contre des molécules toxiques (des toxines microbiennes, des venins divers de serpent, de scorpion etc...)





Paul Ehrlich
Ilya Mechnikov
- Ilya Mechnikov et Paul Ehrlich ont eu le Prix Nobel en 1908 pour la découverte que notre système immunitaire avait 2 bras "armés": un bras cellulaire (des "cellules" détruisent les microbes) et un bras moléculaire (des "molécules" circulant dans notre corps s'attaquent aux microbes). C'est depuis cette découverte que l'on parle de l'immunité cellulaire, portée par les cellules, et de l'immunité humorale, portée par les molécules présentes dans les "humeurs" c'est à dire les fluides biologiques.


Charles Richet
- Charles Richet a eu le Prix Nobel en 1913 pour ses travaux sur l'anaphylaxie, illustration des effets néfastes, voire mortels, du système immunitaire. On connait bien maintenant le choc anaphylactique (dont l'oedeme de Quincke est une manifestation possible) qui est un état de choc faisant suite à une allergie forte par exemple.








Jules Bordet
 - Jules Bordet a eu le Prix Nobel en 1919 pour la découverte du complément, un système de molécules du sang qui viennent en complément (d'où son nom) aux anticorps pour permettre la destruction des microbes. On sait maintenant que le complément a aussi des rôles importants même en absence d'anticorps. L'action du complément procède par une cascade d'événements dont la mémorisation a fait souffrir bien des étudiants!









- Karl Landsteiner a eu le Prix Nobel en 1930 pour la découverte des groupes sanguins. C'est à partir de ses travaux qu'il est devenu possible de faire des transfusions sanguines en choisissant le sang de sorte à ce qu'il ne soit pas détruit par le système immunitaire du receveur. C'est bien d'immunologie qu'il s'agit car la destruction des globules rouges d'un donneur par un receveur met en jeu des anticorps!






- Sir Franck McFarlane-Burnet et Peter Medawar ont eu le Prix Nobel en 1960 pour avoir expliqué comment notre système immunitaire, quand tout va bien, apprend à s'attaquer aux microbes mais pas à notre propre corps [phénomène connue sous la terminologie complexe de discrimination entre le SOI (notre corps) et le NON-SOI (les microbes)]! Quand on parle de ces notions, beaucoup pensent que l'on fait de la philosophie! On en est pas si loin en fait et cette théorie a toujours et encore ses partisans et ses détracteurs. Polly Matzinger, une immunologiste bien connue a plus récemment proposé que le système immunitaire distinguait plutôt le DANGER du NON-DANGER plutôt que le NON-SOI du SOI. Ca va toujours?
Sir Franck McFarlane-Burnet


Peter Medawar


- Gerald Edelman et Rodney Porter ont eu le Prix Nobel en 1972 pour avoir découvert la structure des fameuses molécules d'anticorps, véritables "frondes" (en forme de Y) de notre système immunitaire.
Gerald Edelman

Rodney Porter


- Baruj Benacerraf, Jean Dausset (Français, né à Toulouse) et Georges Snell ont eu le Prix Nobel en 1980 pour la découverte de l'histocompatibilité. Il s'agit d'un code présent à la surface de nos cellules et propre à chacun de nous et qui définit notre identité "immunologique". On comprend mieux l'importance de ce code si l'on sait que c'est lui gouverne l'acceptation (quand les codes sont compatibles) ou le rejet (quand ils sont incompatibles) des greffes. Ce système gouverne aussi la détection de nos cellules infectées ou cancéreuses par les lymphocytes T. On connait ce code sous le nom de système "HLA".
Baruj Benacerraf

Jean Dausset
Georges Snell













- Niels Jerne, Georges Kohler et Cesar Milstein ont eu le Prix Nobel en 1984 pour la découverte des anticorps monoclonaux qui a permis de produire en grande quantité des anticorps "à façon" pouvant être utilisés en laboratoire ou en médecine.
Niels Jerne

Georges Kohler

Cesar Milstein
Susumu Tonegawa
- Susumu Tonegawa a eu le Prix Nobel en 1987 pour la découverte des mécanismes génétiques permettant à notre corps de produire des anticorps contre des centaines de milliards de molécules différentes. A l'époque on enseignait qu'1 gène permettait de produire 1 protéine mais bien sûr il fallait autre chose pour expliquer que l'on pouvait produire des milliards de protéines d'anticorps avec seulement quelques dizaines de milliers de gènes!







- Rolf Zinkernagel et Peter Doherty ont eu le Prix Nobel en 1996 pour la découverte de la restriction au CMH. Derrière ce nom compliqué se cache la découverte de comment des cellules "tueuses" de notre système immunitaire nous débarrassent des virus. Etonnament, cela nous ramène à la découverte du système HLA puisque ces mêmes molécules qui nous empêchent de recevoir des greffes nous aident à éliminer les virus!
Peter Doherty

Rolf Zinkernagel

- Ralph Steinman, Jules Hoffmann et Bruce Beutler ont eu le Prix Nobel en 2011 pour la découverte de "récepteurs" de microbes sur nos cellules et celle de cellules très importantes de notre système immunitaire (les cellules dendritiques).
Jules Hoffmann

Ralph Steinman

Bruce Beutler

Vous pourriez être surpris de ne pas voir ici un nom que vous connaissez tous, celui de Louis Pasteur. En dépit de sa contribution déterminante au développement de la vaccination, Louis Pasteur n'a pas eu de Prix Nobel (il faut dire que toutes les contributions majeures n'ont pas été récompensées et on pourrait citer bien d'autres personnalités immenses qui n'ont pas été reconnues par ce prix!).
Louis Pasteur

Note:
Pour cette page, il faut donner crédit à l'Organisation Prix Nobel pour les liens externes.